anabaptiste


anabaptiste

anabaptiste [ anabatist ] n. et adj.
• 1525; du gr. ecclés. anabaptizein « baptiser à nouveau »
Adhérent à l'un des mouvements religieux issus de la Réforme qui n'admettent pas le baptême des enfants et procèdent à un second baptême de leurs adeptes à l'âge de raison. mennonite. Adj. Doctrine anabaptiste (ANABAPTISME n. m. , 1564 ).

anabaptiste adjectif et nom Se dit de groupes chrétiens issus de la Réforme, qui, considérant le baptême des enfants comme nul à cause de l'absence de tout acte personnel de foi, rebaptisaient les adultes.

⇒ANABAPTISTE, subst. et adj.
RELIGION
A.— Subst. Membre d'une secte protestante, d'abord répandue en Allemagne, et soutenant que, le baptême ne devant être administré qu'aux enfants ayant atteint l'âge de raison, il faut baptiser une deuxième fois les chrétiens baptisés avant cet âge :
1. « J'espère qu'un jour, disait M., au sortir de l'Assemblée nationale présidée par un juif, j'assisterai au mariage d'un catholique séparé par divorce de sa première femme luthérienne et épousant une jeune anabaptiste; qu'ensuite nous irons dîner chez le curé, qui nous présentera sa femme, jeune personne de la religion anglicane, qu'il aura lui-même épousée en secondes noces, étant veuf d'une calviniste. »
CHAMFORT, Caractères et anecdotes, 1794, p. 151.
2. Mélanchton est aussi contre-révolutionnaire protestant contre le catholicisme, il s'aperçoit par la vue des anabaptistes qu'il s'est trompé et regrette ce qu'il a fait et la destruction de la foi entière. Ce réformé moins éclatant est plus exquis que le grossier Luther.
A. DE VIGNY, Le Journal d'un poète, 1837, p. 1070.
En partic. Membre d'un mouvement politique issu au XVIe siècle de certaines sectes anabaptistes :
3. Qu'il y eût, au fond de la réforme, un levain politique, un principe d'insurrection, c'est ce qui n'est guère douteux. En Allemagne, la grande révolte des paysans de Souabe, puis le soulèvement des anabaptistes de Munster, qui professaient le communisme avaient coïncidé avec la prédication protestante.
J. BAINVILLE, Histoire de France, t. 1, 1924, p. 160.
B.— Adjectif
1. Qui appartient à la secte des anabaptistes :
4. Il atteignait à peine le chemin des voitures, au pied de la côte, que le vieux fermier anabaptiste, avec son large collier de barbe, son chapeau de crin, sa camisole de laine grise garnie d'agrafes de laiton, venait à sa rencontre, la figure épanouie, et s'écriait d'un ton joyeux : — Soyez le bienvenu, monsieur Kobus, soyez le bienvenu. Vous nous faites un grand plaisir en ce jour...
ERCKMANN-CHATRIAN, L'Ami Fritz, 1864, p. 43.
5. Un autre rebelle, ayant eu l'honnêteté de déclarer qu'une femme anabaptiste lui avait donné asile, eut sa grâce, et la femme fut brûlée vive.
V. HUGO, L'Homme qui rit, t. 1, 1869, p. 183.
2. Qui est le fait d'anabaptistes :
6. Je n'avais pas été de ces enfants qui appuient sur le bouton de toutes les fontaines; je n'interrogeais aucun gardien, aucun agent. Je personnifiais la discrétion aux yeux des portiers d'hôtel. Si peu m'importait d'ailleurs que ce palais fût maintenant hôtel de ville ou geôle, que cette procession fût catholique ou anabaptiste, que ce mort vînt du cimetière ou y allât!
J. GIRAUDOUX, Simon le Pathétique, 1926, p. 41.
3. Qui est propre aux anabaptistes. Doctrine anabaptiste.
Prononc. :[anabatist] (pour la non-prononc. de p, cf. anabaptisme). — Rem. Ds Ac. abr. 1832, le mot est traité uniquement au plur.
Étymol. ET HIST. — 1526 « membre d'une secte protestante qui n'admet le baptême qu'à l'âge de raison » (Cl. MAROT, Epistre à M. Bouchar, p. 142 ds GDF. Compl. : Point ne suis lutheriste Ne zwinglien, et moins anabaptiste).
Dér. du rad. de anabaptisme; suff. -iste.
STAT. — Fréq. abs. litt. :57.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BÉL. 1957. — Foi t. 1 1968. — LAV. Diffic. 1846 (s.v. anabaptisme). — LUTAUD (O.). Translation, traduction, tradition. Emprunts lexicaux au premier radicalisme anglais. Cah. Lexical. 1968, t. 13, n° 2, p. 57. — MARCEL 1938. — PRÉV. 1755.

anabaptiste [anabatist] n. et adj.
ÉTYM. 1525; du grec ecclés. anabaptizein « baptiser à nouveau ».
Hist. des relig. Membre d'une secte protestante qui n'admet pas la validité du baptême des enfants et soumet ses adeptes à un second baptême à l'âge de raison. Baptiste; mennonite.
Adj. || Cérémonie anabaptiste. || Doctrine anabaptiste. || Une famille anabaptiste.
0 J'aimerais avoir pour aïeul l'imaginaire Simon Adriansen de l'Œuvre au Noir, armateur et banquier aux sympathies anabaptistes (…)
M. Yourcenar, Archives du Nord, p. 74.
DÉR. Anabaptisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Anabaptiste — Anabaptisme L anabaptisme est le courant protestant qui prône un baptême volontaire et conscient, à un âge où la personne est en mesure de comprendre l engagement qu elle prend. Le mot vient du grec ecclésiastique anabaptizein signifiant… …   Wikipédia en Français

  • ANABAPTISTE — s. et adj. des deux genres Nom d une secte de chrétiens qui soutiennent qu on ne doit pas baptiser les enfants avant l âge de raison, ou qu à cet âge il faut les rebaptiser …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANABAPTISTE — n. m. Celui qui est partisan de l’anabaptisme …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • anabaptiste — (a na ba ti st ) s. m. Sectaire qui ne croit pas que les enfants puissent être baptisés, et qui les rebaptise quand ils ont atteint l âge de raison. •   On a vu les illusions des anabaptistes, et on sait que c est en suivant les principes de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Jacob Amman — Jakob Amman Jacob Amman (1644 ? 1730 ?) fut l un des principaux leaders du mouvement religieux anabaptiste et fondateur du mouvement Amish qui s est installé à Sainte Marie aux Mines en 1696 venant de Suisse ou ses disciples furent… …   Wikipédia en Français

  • Censes anabaptistes — Dans l Alsace d autrefois, la cense est une grande ferme que le seigneur fait exploiter pour son propre compte par un locataire appelé censier. Au XVIIIe siècle, de nombreux censiers sont anabaptistes, car l économie particulière de ces grandes… …   Wikipédia en Français

  • Jakob Amman — Pour les articles homonymes, voir Ammann. Jacob Amman (1644 ? 1730 ?) fut l un des principaux leaders du mouvement religieux anabaptiste et fondateur du mouvement Amish qui s est installé à Sainte Marie aux Mines en 1696 venant de… …   Wikipédia en Français

  • David Joris — Portrait de David Joris par Jan van Scorel David Joris est un prédicateur protestant anabaptiste antitrinitaire et révolutionnaire. Jean David Joris dit David Joris (dit encore David Joriszoon, fils de Joris, ou en latin Ioannes Davidus Georgius) …   Wikipédia en Français

  • L'Œil de Carafa — Auteur Luther Blissett Genre Roman historique Version originale Titre original Q Éditeur original Einaudi Langue originale Italien …   Wikipédia en Français

  • Anabaptisme — Une illustration de Miroir de Martyrs. L anabaptisme est le courant protestant qui prône un baptême volontaire et conscient, à un âge où la personne est en mesure de comprendre l engagement qu elle prend. Le mot vient du grec ecclésiastique… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.